Mode & déco

Arsène et les pipelettes : une marque pour enfants pleine de bonne humeur

Chloé de Bailliencourt, fondatrice de la marque

Aujourd’hui, notre article porte sur une marque que nous aimons énormément et que vous retrouvez très régulièrement sur Minis Moi : Arsène et les pipelettes.
La fondatrice de la marque, Chloé de Bailliencourt, nous a beaucoup inspiré : par son goût pour les matières pures et raffinées, par sa manière de visualiser sa marque et de la mettre en scène, et par son parcours atypique.

Arsène et les pipelettes : une marque au parfum d’école buissonnière

Tuniques, robes, blouses, bloomers, chemises, cardigans, pyjamas, bodies … Arsène et les pipelettes sait comment nous surprendre, et nous charmer. Son ADN puissant, rétro et insolent, guide ses collections. Minis Moi aime tout particulièrement cette fraîcheur, cette bonne humeur et cet air d’école buissonnière.

A la fois chic, simple, bohème, ou même liberty, ses collections pétillantes nous ont beaucoup plu. On aime son application dans le choix des matières de qualité, des imprimés drôles et poétiques, et des couleurs. La qualité des vêtements et leurs finitions -critères sur lesquels nous mettons un point d’honneur- sont impeccables.

Elle a su mêler le lin, le velours, le voile, le coton, la dentelle au confort. Le tout relevé par des couleurs saines et travaillées, adaptées aux saisons.

Collection Hiver 2017

Arsène et les pipelettes : un retour en enfance

Chloé de Bailliencourt, dessinatrice et créatrice de vêtements dans l’âme, a patienté durant de longues années avant de se lancer. C’est en tant que directrice artistique qu’elle rejoint le monde du prêt-à-porter pour enfants.

En 2005, c’est guidé par son envie de voler de ses propres ailes que Chloé se lance. Elle décide de créer sa propre marque. La créatrice d’Arsène et les Pipelettes retourne sur les terres de son enfance (à Ciboure) dans le pays basque. Là-bas, elle travaille dans un vieux atelier. Elle y a créé son monde, transmis sa personnalité à ses vêtements, et affirmé le ton de son projet. C’est sous la forme d’une atmosphère d’école buissonnière, de balade dans les bois et de vacances à la mer, qu’Arsène et les Pipelettes s’est apparenté.

C’est en piochant dans ses souvenirs d’enfance aux Pays Basque que la fondatrice a trouvé la voie de son projet. Pour parvenir a trouvé l’identité de sa marque, il a fallu replonger dans ses jeunes années : partant des doux et heureux moments passés avec sa maman, à chiner des perles rares, s’appuyant sur son goût prononcé pour les jupes tournantes et les jeux infinis sur les plages basques.

tumblr_ovk2zmL5ll1r1hhe9o4_500.jpg

Une belle évolution

C’est à partir de 2011, que Arsène et les pipelettes ouvre sa première boutique à Bayonne, suivie de Saint Jean de Luz, puis Toulouse, Bordeaux, Paris, et de nombreuses autres villes en France. En 2017, la marque s’implante à l’étranger en ouvrant des magasins sur la côte basque espagnole (San Sebastian, Bilbao).

Aujourd’hui la marque de vêtements pour enfants a plus de 150 points de ventes dans le monde : En France bien sûr, en Europe, en Asie, et depuis 2012, aux États-Unis. On trouve apprécie particulièrement le fait que la création reste 100% française, et la production principalement portugaise.

Chloé de Bailliencourt est une femme qui nous a inspiré. Partie de rien, mis à part d’une passion et de nombreux souvenirs, elle a su construire son propre empire pour enfant. On y a pris goût.

Boutique Arsène et les Pipelettes, Bayonne

Vous pouvez aussi retrouver une joyeuse sélection de vêtements d’Arsène et les pipelettes sur Minis Moi à prix tout doux ! Pour tout voir, c’est par ici : www.minismoi.com

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.